le 24 septembre 2021
  • Enseignement

  • Innovation

  • Partenariats

  • Recherche

Publié le 26 septembre 2021 Mis à jour le 26 septembre 2021

Focus sur la Chaire ESSEC Sport, une chaire labellisée CY Initiative

A l’heure où se clôturent les JO de Tokyo et où Paris prépare les JO 2024, nous vous proposons de découvrir la Chaire ESSEC Sport, une chaire labellisée CY Initiative. Créée en Février 2020 grâce au soutien d’Allianz, d’EDF, du Paris Saint-Germain, de la Fédération Française de BasketBall, de l’INSEP, de Sport dans la Ville, du Stade Français Paris et de CY Initiative, l’objectif de la chaire ESSEC Sport est de former les étudiants à relever les défis de cet écosystème bouillonnant grâce à la richesse du contenu académique et aux nombreuses activités de la chaire et également de faire grandir la recherche sur le thème du sport. Nous avons eu le plaisir d’échanger avec Karoline Strauss, Professeur titulaire de la chaire pour parler des actions menées durant cette première année et les ambitions et projets à venir.

Un peu plus d’un an après le lancement de la chaire, quel est le premier bilan ?

Karoline Strauss (KS) : Durant cette année un peu particulière pour tous, nous avons eu la chance d’intégrer 24 étudiants dans cette première promotion de la chaire. Ils ont ainsi pu avoir accès à des cours spécifiques sur le thème du sport business ainsi qu’à des séminaires organisés avec des speakers internationaux du monde du sport. Nous avons eu le plaisir d’accueillir pas moins de 60 speakers durant cette première année. La chaire est également l’occasion pour les étudiants de découvrir le business du sport dans son ensemble. Nous avons par exemple eu l’occasion cette année d’aller visiter le Parc des Princes ou la Fédération Française de Tennis et l’INSEP et de découvrir les coulisses de ces lieux et institutions emblématiques.

 

Notre objectif avec la chaire ESSEC Sport est également de partager et de développer l’intérêt du plus grand nombre pour le sport et le sport business plus précisément. Pour ce faire nous avons mis en place une série de webinars pour nos étudiants, nos alumni et plus largement pour toutes personnes intéressées par ces sujets.

Nous avons par exemple eu la chance de recevoir en mai dernier Nicolo Laurent, PDG de Riot Games, et Nicolas Maurer, PDG et co-fondateur de Team Vitality, pour un webinar sur le thème “eSports : tendances clés et informations sur une industrie en plein essor”. Pour aller encore plus loin, nous mettons à disposition des rapports issus de nos webinars ou de travaux de recherche sur notre site internet ou via nos réseaux sociaux. Notre objectif est de partager notre expertise et celle de nos partenaires avec le plus grand nombre et de donner un éclairage sur des sujets et problématiques liés au monde du sport.

Une année riche malgré le contexte sanitaire compliqué. Nous attendons avec impatience l’année à venir pour pouvoir organiser encore plus d’événements et accueillir les nouveaux étudiants de la chaire qui seront cette année trente.

Nous sommes ravis de l’accueil que les étudiants ont réservé à cette chaire. Leur enthousiasme nous montre l’intérêt et l’attrait fort qu’ils ont pour le sport et le business du sport et nous conforte dans l’idée que nous avons un rôle à jouer pour les aider à construire une carrière structurée et durable dans ce domaine.

 

Comment travaillez-vous avec vos partenaires ? Quel est leur rôle ?

KS : La chaire ESSEC Sport n’existerait pas sans ses partenaires. Mais au-delà de cela, les partenaires ont un rôle clé dans la formation de nos étudiants. En effet, une partie des activités de la chaire repose sur le travail de nos étudiants sur des projets de recherche appliquée avec nos partenaires. Chaque année ces derniers donnent à nos étudiants des sujets et problématiques à forts enjeux pour eux et sur lesquels nos étudiants vont travailler durant leur année au sein de la chaire. L’objectif est de créer aussi bien de la valeur pour l’entreprise que pour l’étudiant qui travaille sur des projets concrets à forte valeur ajoutée. Ces études de cas sont également une belle opportunité pour nos partenaires de découvrir les talents de demain et de repérer parmi nos étudiants de futurs potentiels collaborateurs.

Cette année, les étudiants ont par exemple travaillé sur les problématiques suivantes : A quoi ressemblera le sponsoring olympique de demain ? À quoi ressemblera la gestion des relations avec les fans du futur pour une marque de sport mondiale ? Comment le sponsoring sportif peut-il communiquer les valeurs de la marque telles que l'inclusion, la diversité et l'éco-responsabilité ?

Des sujets ancrés dans l’air du temps et qui sont de réelles problématiques pour les entreprises et institutions du monde du sport et donc pour nos partenaires.

 

Sur quels sujets de recherche travaille la chaire ?

KS : La chaire ESSEC Sport est principalement une chaire d’enseignement mais nous travaillons également sur de la recherche académique. Je travaille en collaboration avec Amr ALEM, chercheur post-doctorant de la chaire dont les recherches portent sur la gouvernance et les stratégies politiques, juridiques et commerciales des acteurs internationaux de l'écosystème sportif.

Nous travaillons également sur le lien entre le sport et la performance, notamment en entreprise : comment le sport construit des ressources psychologiques qui favorisent la performance ? Comment cela peut-il impacter la carrière ? Qu’est-ce que le sport peut apporter en entreprise ?

Il s’agit de sujets importants pour notre société. Ces travaux de recherche pourraient amener à des collaborations avec des chercheurs internationaux ou même avec des chercheurs de CY Alliance.

 

La chaire ESSEC Sport est une chaire labellisée CY Initiative, qu’est-ce que cela signifie ?

KS : Cette labellisation est pour nous un vrai gage d’excellence. Le soutien financier de CY Initiative a été crucial. Il nous permet de rendre plus ambitieuse la recherche académique de la chaire qui est un enjeu fort pour nous. Nous souhaitons également mettre en place des conférences avec le soutien de CY Initiative autour de l’inclusion dans le sport et ce n’est qu’un début.

 

Quelles sont les actualités, les nouveautés à venir pour la chaire ?

KS : Cette deuxième année devrait être encore plus riche que la première et preuve en est l’arrivée du Stade Français Paris comme partenaire majeur de la Chaire.

Nous souhaitons continuer à organiser des séminaires avec des experts de renommée internationale en espérant pouvoir en faire plus régulièrement en présentiel et de coupler cela avec une diffusion en ligne pour permettre au plus grand nombre de pouvoir y participer.

Pour les 30 étudiants qui rejoindront la chaire, nous avons de nombreux projets et notamment nous allons développer les visites et voyages d’études dans des lieux emblématiques du sport. Nous souhaitons également créer de nouveaux cours sur les nouvelles tendances issues du digital comme le séminaire "Digital trends and data analytics in the global sports ecosystem" que nous avons mis en place cette année.


 

A propos de Karoline Strauss

Karoline STRAUSS est professeur au sein du département Management de l'ESSEC Business School. Elle enseigne le leadership et la gestion des ressources humaines dans différents programmes de l'ESSEC et est la directrice académique des mémoires du Global BBA. Elle est titulaire d'une maîtrise en psychologie de l'Université de Vienne (2006) et d'un doctorat en psychologie organisationnelle de l'Université de Sheffield (2010). Avant de rejoindre l'ESSEC en 2015, elle était professeure associée à la Warwick Business School.
 
Ses recherches portent sur le bien-être et la performance, ainsi que sur les carrières durables. Son travail a été publié dans des revues de premier plan telles que le Journal of Management, le Journal of Applied Psychology et Human Resource Management. Ses recherches les plus récentes explorent comment les activités de loisirs telles que le sport créent des ressources psychologiques qui favorisent la performance dans les organisations. Dans son travail en cours, elle explore comment les individus gèrent activement leur carrière et naviguent dans les transitions de carrière.